Rechercher sur le Site

L’ÉCOLE DE LA « CONFIANCE »,CONCRÈTEMENT , C’EST QUOI ?
Publié le 23 mai 2019 | snudi fo 68

ATTENTION ! une Réunion d’Information Syndicale sur temps de travail est organisée le jeudi 13 juin après midi à Mulhouse ! voir dans la rubrique RIS

-  DES "ACTEURS ÉCONOMIQUES" DANS LA FORMATION DES PROFESSEURS

Dans les futures INSPE (remplaçantes des ESPE), les personnels enseignants, de direction, d’inspection seront rejoints par des "professionnels issus des acteurs économiques" (grandes entreprises et PME)

" Il est indispensable de faire appel à des professionnels issus des milieux économiques pour préparer les enseignants à exercer au mieux leur mission d’orientation auprès des élèves ainsi que leur mission dans le cadre d’action de coopération internationale". Il n’est pas prévu d’encadrer cette pratique.

-ENSEIGNANTS ET ATSEMS DEVRONT SUIVRE DES FORMATIONS LOCALES COMMUNES, rapprochant ainsi les deux catégories de personnels.

-UNE CIRCULAIRE DE RENTRÉE NORMALISANTE FIXERA LES FORMATIONS que devront suivre les enseignants en lien avec de nouveaux guides ministériels.
La circulaire se conclut par l’annonce de visites d’inspecteurs pour "observer" et "prendre la mesure des évolutions".

-80 QUARTIERS DÉSIGNÉS PAR LE MINISTRE POUR CONSTITUER DES CITÉS ÉDUCATIVES À LA RENTRÉE 2019 : la logique des EPSF sera mise en œuvre dès la rentrée sous couvert d’expérimentation ! Les écoles relevant d’une « cité éducative » seraient donc soumises à l’autorité d’un principal « chef de file », aussi appelé « principal du collège pivot ». Les enseignants du premier degré de ces cités éducatives deviendraient des moyens mutualisés dont l’utilisation serait déterminée par une convention signée par les maires et mise en œuvre sous l’autorité du principal du collège, en totale contradiction avec nos garanties statutaires de Professeur des Écoles.

Au Sénat :
Tout en supprimant le très controversé article sur les EPSF (établissements publics des savoirs fondamentaux) sauf sous la forme de « cités éducatives »,
les sénateurs ont marqué leurs positions libérales sur l’école :

- EN APPROUVANT L’ARTICLE 1 DU PROJET DE LOI, qui fait craindre la montée de sanctions à l’encontre des enseignants trop critiques (ou tout simplement dubitatifs ?). Mais, selon Max Brisson (rapporteur et sénateur LR et inspecteur général de l’éducation nationale), « l’exemplarité nourrit le respect dû à l’autorité du professeur. » Sous prétexte d’exemplarité (le monde politique en aurait bien plus besoin !) les fonctionnaires ne sont plus les serviteurs de la République mais bien les agents du gouvernement et de la majorité au pouvoir.

-EN ADOPTANT LA CRÉATION DES EPLEI *, c’est à dire le retour des petits lycées, scolarisant les enfants des meilleures familles de la maternelle à la terminale.

- EN PÉRENNISANT LES JARDINS D’ENFANTS comme une alternative à la maternelle.

-EN DÉFENDANT UN STATUT POUR LES DIRECTEURS D’ÉCOLE, MAIS EN LEUR ATTRIBUANT UNE AUTORITÉ HIÉRARCHIQUE et notamment un " avis systématique du chef d’établissement sur les décisions d’affectation dans son établissement ".

-EN PROPOSANT À TITRE EXPÉRIMENTAL (on sait ce que cela signifie !) de déroger aux obligations hebdomadaires des enseignants.

-EN PRÉVOYANT UN « CONTRAT DE MISSION » pour faire venir des professeurs expérimentés dans des établissements difficiles ; l’enseignant expérimenté s’engagerait à exercer dans ces établissements un certain temps pour obtenir ensuite le poste souhaité.

-EN PROPOSANT UNE FORMATION INITIALE PROLONGÉE par des modules complémentaires durant les trois premières années d’exercice. Le ministère prévoit de reculer d’un an la titularisation, c’est‐à‐dire à Bac + 6, sans que l’on sache à quel échelon les enseignants débuteront leur carrière.

-EN DÉVELOPPANT LA CONTRACTUALISATION ET LA PRÉCARITÉ comme c’est le cas avec les AED enseignants (assistants d’éducation) pouvant devenir professeurs remplaçants dès la rentrée 2019

-EN METTANT EN PLACE UNE FORMATION CONTINUE SE DÉROULANT " HORS DU TEMPS D’ENSEIGNEMENT et, le cas échéant, …indemnisée ".

-EN CRÉANT UN CONSEIL D’ÉVALUATION DE L’ECOLE COMPOSÉ DE 10 MEMBRES DONT 8 CHOISIS PAR LE MINISTRE (avec un mandat de seulement 3 ans) ; le nouveau conseil n’a plus aucune indépendance et Monsieur Blanquer fait le choix de se confier à lui-même l’évaluation de la réussite de son projet.

LE BAROMETRE DES METIERS DE L’EDUCATION 2019 EST SANS APPEL ; IL INDIQUE UNE RUPTURE DE CONFIANCE ENTRE LE MINISTRE ET LES ENSEIGNANTS A PLUSIEURS TITRES. PERSONNE N’EST DUPE DES CONSEQUENCES DU VIRAGE SANS PRECEDENT QUE LE GOUVERNEMENT VEUT FAIRE PRENDRE A L’ECOLE QUI N’A PLUS DE REPUBLIQUE QUE SON NOM !

Le texte “école de la Confiance” a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale le 19 février dernier. Il est actuellement au Sénat.

Le SNUDI FO continue à se battre pour vous….en continuant de vous alerter mais aussi en interpellant le ministre (cf. pj CTM du 14 mai) les députés (cf. pj courriers aux députés).

Pour autant c’est ensemble que nous pourrons faire infléchir la dérive autoritaire en cours si vous agissez en vous mobilisant.

N’hésitez pas à prendre connaissance de l’analyse de FO sur le projet de loi de la transformation de la FP (voir pj).

Après France Telecom il y a dix ans et la casse humaine que nous connaissons (cf. procès actuel), c’est au tour de tous les services publics de connaître le grand « nettoyage » !

* EPLEI : c’est une école primaire (maternelle et élémentaire), un collège et un lycée regroupés dans une seule structure dirigée par un chef d’établissement.
Il sélectionne ses élèves dès la maternelle sur la maitrise d’une langue étrangère. L’EPLEI peut aussi recevoir des financements privés, peut déroger aux règles habituelles de l’éducation nationale et prépare le bac international.

cale




Documents Liés
Courrier aux députés et sénateurs
PDF - 141.6 ko
Analyse du projet de transformation de la FP
PDF - 439.5 ko
Déclaration préalable CTMEN
PDF - 161.5 ko
CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo