Rechercher sur le Site

LES JEUNES SE MOBILISENT POUR LE CLIMAT … ET NOUS ?
Publié le 19 mars 2019 | snudi fo 68

COMBIEN SERONS-NOUS A NOUS MOBILISER POUR L’AVENIR DE L’ECOLE REPUBLICAINE ET DES SERVICES PUBLICS LE 19 MARS ?

-  Changement de règles pour le mouvement 2018 pour mieux installer la réforme Blanquer que le SNUDI FO n’a cessé de dénoncer !
- Transformation en profondeur de l’école :

-* statut remis en cause :
individualisation des parcours où l’arbitraire devient la règle, recours aux contractuels moins diplômés et moins payés pour effectuer des missions et à terme précarisation de tous ;
-* directeurs en voie d’extinction au profit de managers orchestrant l’équipe pédagogique dans le cadre de missions contraintes ; fini les instances syndicales pouvant faire respecter les règles puisque les règles seront imposées par le manager ;
-* régionalisation  ; vers la mutualisation des services (expérience dans les académies de Rouen et Caen)
-* fin des CHSCT qui sont dotés de pouvoirs réels en termes d’hygiène et de sécurité.
- *disparition des CAPD et postes d’adjoints de moins en moins garantis puisque soumis au pouvoir des managers (généralisation des postes à profil) ;
*- pilotage du système par l’évaluation avec la mise en concurrence des établissements (selon les résultats des élèves) et la consultation des parents pour cette évaluation ;
-* suppression de milliers de postes de professeurs des écoles dans les maternelles publiques avec le financement des écoles maternelles privées par les communes et la mise en place de jardins d’enfants ;
-* renforcement de l’école inclusive avec la suppression de beaucoup d’établissements spécialisés et la coordination des moyens d’accompagnement humains au sein des écoles (intervention d’un AESH auprès de plusieurs élèves dans plusieurs classes) ;
-* généralisation du devoir de réserve des hauts fonctionnaires vers tous les fonctionnaires !

Toutes ces mesures ont un objectif clair :
En finir avec le droit de regard et l’expertise syndicale !

En se débarrassant des instances qui obligent les ministres et les cadres à justifier leurs décisions, l’Etat assujettit ses fonctionnaires à son autorité.
C’est un retour en arrière de plus d’un siècle !

Nous ne vivons plus dans un microcosme protégé depuis plusieurs années déjà, mais là, nous allons basculer dans un système inique où notre professionnalisme ne sera plus du tout pris en compte et où seule comptera notre soumission absolue aux injonctions au détriment de notre liberté pédagogique !

On voudrait faire fuir les dernières bonnes volontés qu’on ne s’y prendrait pas mieux !
Quant aux fatalistes, peuvent-ils envisager une carrière sans conviction, sans liberté, sans envie ?

Nos enfants, confrontés aux graves conséquences climatiques sur leur avenir d’êtres humains doivent-ils aussi faire le deuil d’un système solidaire que nous, adultes, auront laissé disparaître au profit d’un système où chacun d’entre nous sera responsable de sa situation ?
Qui peut croire que sans règles communes nous pourrons assurer notre santé, notre éducation, notre vieillesse ?
Aujourd’hui, s’il y a une chose dont nous sommes tous responsables c’est de se contenter d’être des observateurs passifs !
C’est par le nombre, par la mobilisation que nous DEVONS interpeller notre gouvernement.
STOP A LA CASSE DES SERVICES PUBLICS ET DE L’ECOLE.
TOUS DANS LA RUE LE 19 MARS !
14heures place de la Bourse à Mulhouse.

cale




CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo