Rechercher sur le Site

En quoi L’alibi social du ministre de l’EDUCATION se contredit-il dans les faits ?
Publié le 6 février 2019 | snudi fo 68

Malgré un discours qui se veut « bienveillant », notre ministre manie le verbe mieux que les actes.
Il est vrai que la focale est mise en primaire sur les CP/CE1 dédoublés et sur les bons résultats qui en résultent et dans le secondaire des parcours à la carte qui prendraient mieux en compte les « appétences » des élèves pour une scolarité épanouie…

Derrière les projecteurs, la réalité :

  • · Pendant que l’on dédouble certaines classes en primaire, les autres sont surchargées car les moyens humains sont absents. Des écoles rurales ferment, les autres doivent se débrouiller.
  • · Pendant que l’inclusion scolaire se généralise, on supprime les AESH. (ci-joint l’appel à une mobilisation unitaire pour l’AESH)
  • · Pendant que l’on prétend proposer des options à la carte dans le secondaire, elles ne valent plus rien (1% de la note finale). Il ne faut pas être devin pour voir que les adolescents vont se détourner de ces matières. Quant aux enseignants privés de facto d’élèves, ils vont être amenés à chercher à faire des heures ailleurs quitte à changer de matière pour maintenir leur salaire. Inutile de recruter…

Ce changement en profondeur va modifier le paysage scolaire au détriment du bien-être des personnes rendant infaisable ou inopérant l’enseignement en tant que tel. La mise en concurrence des établissements va décupler les tensions et les violences. Quel progrès !

La mise en place du PPCR n’a été que le tremplin nécessaire à ces transformations en brisant les règles, en installant l’opacité, la concurrence pour faire carrière, …
Le seul objectif dans cette période où pourtant les gens réclament plus d’égalité, c’est DE REDUIRE VOIRE DE CASSER LES SERVICES PUBLICS dans un but purement comptable et au détriment pourtant indispensable de la cohésion sociale.
Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des comptes publics a confirmé l’objectif de suppression de 120 000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat dont 50 000 dans la Fonction Publique d’Etat. Un projet de loi sur la fonction publique sera présenté en mars !

cale




CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo