Rechercher sur le Site

DES NON SENS, DES CONTRESENS ET MAINTENANT DE LA PRESENCE… MALGRE LE DROIT D’ABSENCE !
Publié le 17 mars 2020 | snudi fo 68

Le coronavirus est le révélateur d’une gestion purement comptable de ces dernières années de notre système de santé et d’éducation.

HOPITAL

matériel
- Suppression d’hôpitaux
- Suppression du nombre de lits
- Vétusté ou endettement pour moderniser
- Recherches scientifiques réduites
- plus de stocks de masques depuis 2011
humain
- Diminution des moyens humains
- Concentration des heures de travail avec des heures de récupération qui ne peuvent être prises en cas d’absence d’un collègue,
- Désorganisation permanente des plannings et donc des emplois du temps des personnels parents
- épuisement,
- Burn out…
- Prise en charge des patients « au mieux »
- séjours à l’hôpital écourtés voire réduit à un jour.

ECOLE

matériel
- Fermetures d’écoles
- Fermetures de classes
- Manque chronique d’équipements informatiques
- Equipements informatiques non renouvelés
- Absence de matériel informatique
humain
- Augmentation du nombre d’élèves,
- Problèmes de remplacements
- Problèmes de recrutement
- Inclusion à tout va
- Augmentation des missions
- Absence de formation malgré des injonctions notamment en informatique pour le télétravail
- Absence de médecine de prévention
-Epuisement,
- Burn out…

Face à la pandémie du COVID-19, il est difficile de demander aux personnels soignants déjà bien malmenés d’être fringants et à 100 % au top.
Et pourtant ils sont là malgré des mois de manifestations durant lesquels ils ont alerté les pouvoirs publics sur la mort de l’hôpital …
Preuve s’il en était que la surdité en haut lieu n’a pas été bien inspirée et que nous sommes en droit de demander des comptes !

Quant à l’école, après une gestion inquiétante de la crise par notre ministre qui n’a cessé de dire une chose et son contraire, voici que la situation des soignants vient impacter le télétravail imposé pour la continuité pédagogique des enseignants envers leurs élèves.

Les enfants de ces personnels dont la présence est indispensable à l’hôpital doivent être pris en charge et certains IEN s’octroient le droit d’imposer des roulements aux équipes par solidarité. Terminé la continuité pédagogique ?!

Si le principe de solidarité est tout à fait entendable et louable, un IEN n’a pas le droit de contrevenir aux règles du volontariat comme le préconise Monsieur Blanquer lui-même :
« Une personne qui n’est pas volontaire ne doit pas venir », notamment « si elle n’est pas à l’aise psychologiquement avec cette situation ».

De plus il en va de l’obligation de santé de l’employeur de procurer des masques aux volontaires et aux élèves accueillis.
Concentrer des enfants dont les parents de par leur profession côtoient des gens malades nécessiterait la mise en place d’un protocole particulier dans les établissements qui les accueillent.
Quel est le protocole envisagé ?
Distance à respecter entre eux, désinfection des espaces d’accueil,etc.
Y aura-t-il un dépistage pour les personnels volontaires ?

Le SNUDI FO demande un traitement identique pour tous les personnels et non pas au bon vouloir du supérieur hiérarchique.
Nous avons constaté des pressions ici et là pour obliger les personnels administratifs à s’organiser pour faire garder leurs enfants.

Certains IEN demandent à présent à des collègues d’en faire autant pour se rendre disponibles !
« La santé des personnels de l’Éducation nationale est la première de mes préoccupations » a déclaré Jean-Michel Blanquer sur France Info le 15 mars
Sa responsabilité en tant qu’employeur est une obligation statutaire.

Pourtant, à aucun moment depuis le début de la crise sanitaire le CHSCT ministériel n’a été consulté !

Pour info :
La FNEC FP-FO invite les personnels à compléter le Registre Danger Grave et Imminent en collaboration directe avec leur syndicat FO.
Le droit de retrait doit s’appliquer à tous les salariés. FO y veillera.

cale




Documents Liés
Courrier FO sur intervention du ministre
PDF - 175.7 ko
Communiqué fnec fp fo COVID 19
PDF - 190.2 ko
CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo