Rechercher sur le Site

Propagande ministérielle ! Les enseignants ne sont pas dupes.
Publié le 11 décembre 2019 | snudi fo 68

Titres de presse de ces trois derniers jours :

« Augmenter les enseignants dès janvier 2021 : l’engagement de Blanquer pour sortir de la crise »

« Blanquer promet des mesures « inédites » aux enseignants en colère »

Déjà le 29 août des promesses étaient faites par le ministre sur la revalorisation salariale des enseignants.

Pour quelle réalité ? 300 euros brut annualisés !

Pour quelles contreparties ?

- Augmenter le temps de travail ; toucher (pour commencer) aux vacances !

- Augmenter la durée des carrières en individualisant les parcours !

- Calculer les pensions sur l’ensemble de la carrière et non plus sur les 6 derniers mois !

- Augmenter de façon ciblée les salaires via la méritocratie (avec une augmentation de la part des primes « à la tête du client »)

De l’aveu même du gouvernement les ENSEIGNANTS SERONT LES GRANDS PERDANTS…mais le lendemain du 5 décembre le même gouvernement promet “Les enseignants seront gagnants !”.

Ainsi, la même réforme aurait des conséquences tout à fait contraires selon le moment où Jean-Michel Blanquet s’adresse aux médias ! Qui a réellement besoin de pédagogie ?

Ø La réforme à points c’est une régression majeure pour les femmes en contradiction totale avec les annonces affirmant le contraire.

Ø C’est la mise en place d’un système par capitalisation auquel seuls les gens les plus aisés pourront accéder (pour info : Jean-Paul Delevoye a « oublié » de signaler sur sa déclaration d’intérêts, rendue publique samedi par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP), qu’il est l’un des administrateurs de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (Ifpass) depuis 2016.

De ce fait, il est considéré comme « étroitement lié avec le monde de l’assurance ». « Les liens [de cet institut] avec Jean-Paul Delevoye sont précieux, notamment parce que l’ensemble du secteur est intéressé par la réforme » de la retraite, confirme une source interne auprès du quotidien Le Parisien ; « une omission par oubli » que l’intéressé promet de rectifier …si besoin !

Ø C’est la paupérisation et la smicardisation généralisée des futures pensions (1000 euros garantis pour ceux qui auront travaillé 43 ans !!!)

Ø C’est renoncer à un système par répartition solidaire pour les générations futures.

Les promesses n’engageant que ceux qui y croient, la grève du 10 décembre doit être encore plus massive que celle du 5 décembre.

Le gouvernement habitué à notre « docilité » n’a pas pris la mesure de notre colère et sera contraint de revoir sa copie si nous ne lâchons RIEN.

· Pour le retrait du projet Macron-Delevoye sur les retraites !

· Pour le maintien des 42 régimes de retraites existants dont le code des pensions !

· Pour l’abrogation de la loi de transformation de la fonction publique et de toutes les contre-réformes que subissent les personnels !

TOUS EN GREVE le 10 décembre !

Tous mobilisés, tous grévistes et tous au rassemblement devant la sous préfecture

Mardi 10 décembre à 9 h 30 à Mulhouse

Vos droits en PJ1, des conseils pratiques en PJ2, le modèle de déclaration préalable pour la grève en PJ3

cale




Documents Liés
Vos droits lors d’une grève
PDF - 283.5 ko
propositions pratiques lors d’une grève
Word - 28 ko
Les déclarations d’intention de grève
Word - 29 ko
CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo