Rechercher sur le Site

Une revalorisation de l’ISSR insuffisante, des modifications règlementaires inquiétantes !
Publié le 2 juillet 2022 | snudi fo 68

Une revalorisation insuffisante malgré la mobilisation des personnels avec la
FNEC FP-FO !
Lors du groupe de travail préparatoire au comité technique du 6 juillet, le ministère a présenté son projet de revalorisation de l’Indemnité de Sujétion Spéciale de Remplacement (ISSR) avec modification du décret 89-825 et de son arrêté.
Cette revendication d’une revalorisation significative de l’ISSR était portée par la FNEC FP-FO à travers des motions de réunions syndicales, une pétition nationale, de multiples interventions en audience, dans les instances, auprès du ministère.
Cette revalorisation est donc le produit de la mobilisation des personnels avec l’aide de la FNEC FP-FO et de ses syndicats.
Pour autant, cette revalorisation n’est pas pour la FNEC FP-FO à la hauteur des attentes des personnels.
Elle va de + 3,64% pour la plus basse tranche de 0 à 10 km (passage de 15,38€ à 15,94€) à + 7,84% pour la tranche de plus de 60 km (passage de 45,66€ à 49,24€).
Face à l’explosion des prix des carburants et d’entretien des véhicules, on est donc loin du compte !
Rappelons que les frais de déplacement du décret Fonction publique de 2006 ont été revalorisés de 10 %, ce qui constituait pour la FNEC FP-FO un minima de revalorisation pour l’ISSR.

L’ISSR n’est plus indexée sur le point d’indice !

De plus, outre son caractère insuffisant, cette revalorisation est prétexte pour le ministère à désindexer l’ISSR du point d’indice, ce qui était auparavant automatique dans le décret 89-825, qui va donc être réécrit à cet effet. Cette propension du ministère à vouloir désindexer les indemnités du point d’indice ne se limite pas à l’ISSR.

La FNEC FP-FO a indiqué qu’elle était opposée à la modification du décret de 89-825, en particulier compte tenu de la désindexation de l’ISSR du point d’indice.

La FNEC FP-FO continue de porter les revendications
Non seulement avec l’annonce de l’augmentation de 3,5% de la valeur du point d’indice, bien inférieur à l’inflation, les personnels verront leur pouvoir d’achat continuer de diminuer, mais en plus, ils devraient continuer à payer pour aller travailler. Ça suffit !

La FNEC FP-FO considère que cette revalorisation de l’ISSR est insuffisante et revendique une augmentation plus significative. Elle ne saurait en tout état de cause pour la FNEC FP-FO être inférieure à la revalorisation des frais de déplacement Fonction publique de 10 %.

La FNEC FP-FO portera ce mandat lors du CTM du 6 juillet. Elle invite les personnels à poursuivre d’ici la fin de l’année scolaire la campagne de signatures et de mobilisation sur ce dossier.

cale




Documents Liés
Une revalorisation de l’ISSR insuffisante
PDF - 161.3 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo