Rechercher sur le Site

Un rouleau compresseur en marche !
Publié le 28 février 2019 | snudi fo 68

Le gouvernement poursuit sa politique contre tous les droits collectifs des salariés acquis depuis des dizaines d’années :

11 février :

Loi Blanquer « École de la confiance »

Elle est présentée à l’Assemblée nationale avec l’amendement sur les EPSF et la scolarisation des enfants de 3 à 6 ans dans les jardins d’enfants pour en finir avec l’école maternelle (cf Annexe 1)

· C’est le transfert des missions relevant de l’école maternelle publique à des jardins d‘enfants municipaux, intercommunaux ou gérés par des associations privées, pouvant être de plus confessionnelles.

· C’est l’éviction des Professeurs des Ecoles fonctionnaires d’Etat de l’école maternelle. Bien évidemment derrière cette mesure se profile la suppression de milliers de postes de professeurs des écoles.

· Cette offensive a été préparée avec la modification du statut des ATSEM qui introduit le fait qu’elles « peuvent participer à la mise en œuvre des activités pédagogiques ».

· En application de la loi Debré ce sont les communes qui se verraient imposer de participer aux frais des jardins d’enfants privés et des écoles privées pour les enfants de 3 à 6 ans.

Présentation du plan-école inclusive (cf Annexe 2)

Le bilan est alarmant :

· Pour les enseignants, ce sont des situations ardues, parfois ingérables, dans des classes aux effectifs de plus en plus lourds.

· Pour les personnels AESH, l’objectif budgétaire de mutualiser l’aide aboutit à la prise en charge de plusieurs élèves, dont les besoins peuvent être différents voire incompatibles. Dans le même temps ces personnels sont livrés à la précarité : contrats courts, temps partiels imposés, salaires misérables...

· Ce plan va au bout de la destruction des structures spécialisées  ; dans la logique de la loi de 2005, le gouvernement prévoit de « supprimer la plupart des établissements spécialisés et de les remplacer par des « dispositifs » d’inclusion. Tous les « acteurs » seraient sur le même plan à travers la « mise en œuvre de formations communes partagées » au mépris des statuts des personnels.

En projet : La « retraite universelle par point »,

C’est la destruction de notre retraite par répartition, des 42 régimes particuliers, dont le code des pensions civiles et militaires avec le calcul du montant de nos pensions sur les 6 derniers mois !

Le gouvernement, non seulement reste sourd aux mobilisations, mais il organise la répression brutale, sans parler du projet de loi
« anti-casseur » pour criminaliser l’action syndicale et les mobilisations.

Le SNUDI-FO poursuit ses initiatives et l’aide à la mobilisation en particulier
pour le maintien des règles actuelles du mouvement avec le communiqué SNUDI-FO SNUipp CGT SUD après l’audience du 18 février (Annexe 3)
la défense de tous les postes contre les suppressions de postes

C’est dans ce cadre que FO — CGT — Solidaires avec UNEF et UNL « appellent à une puissante journée d’action, de mobilisations et de grève le 19 mars ! »

cale




Documents Liés
école_de_la_confiance
PDF - 107.8 ko
école inclusive
PDF - 115.7 ko
mouvement
PDF - 559.5 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo