Rechercher sur le Site

TERRITOIRES RURAUX : PAS DE FERMETURE DE CLASSES DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 5 000 HABITANTS !
Publié le 8 février 2021 | snudi fo 68

Territorialisation + contractualisation = privatisation

Le ministre annonce la création de 2489 postes à la rentrée prochaine mais, avec le dédoublement des classes de grande section en éducation prioritaire, avec l’augmentation – même minime – des décharges de direction, la dotation annoncée aboutit le plus souvent dans les départements à une avalanche de fermetures de classes et de fusions d’écoles.

Les recteurs, les IA-DASEN expliquent en effet que le dispositif mis en place en 2020 « pas de fermetures de classes dans les communes de moins de 5000 habitants sans accord du maire » ne serait pas reconduit. Mais, face à l’amplification des mobilisations locales, le gouvernement et le ministère se retrouvent sous pression.

Ainsi, la secrétaire d’Etat à l’Education prioritaire Nathalie Elimas, s’exprimant au nom du ministre Blanquer, répond à un sénateur mercredi 3 février lors des questions au Sénat : « Depuis la rentrée 2020, aucune fermeture de classes ne s’est faite dans les communes de moins de 5 000 habitants sans l’accord du maire. Il n’y a pas de raison que cela change. Le travail fin est en cours avec tous les élus en ce sens. »

Interrogée par un journaliste après la séance, elle confirme : « Nous ne fermons ni école ni classe dans les petites villes de moins de 5000 habitants sans accord du maire. »
Force est de constater que, dans les Comités Techniques qui se sont tenus dans les départements en cette fin de la semaine, les IA-DASEN ne semblaient pas être au courant de cette information.

Pour le SNUDI FO , il serait incompréhensible que l’engagement pris par la secrétaire d’Etat ne soit pas respecté : aucune classe dans les communes de moins de 5000 habitants ne doit être fermée !

En 2020, lorsque le ministre avait fait cette annonce, il avait acté en conséquence la création de 1248 postes supplémentaires. En 2021, de la même manière, il doit immédiatement annoncer la création de postes supplémentaires à la hauteur des besoins !
Cela tombe bien car en 2020, Blanquer a économisé plus de 200 millions d’€ sur le dos des personnels en ne consommant pas tout son budget… Il a donc de la marge !

Annulation de toutes les suppressions de postes et fermetures de classes
dans les communes de moins de 5 000 habitants :
Mobilisons-nous pour faire appliquer par les IA-DASEN et le Recteur l’engagement du Ministre.

Voir ci-joint le communiqué FO et le courrier au Ministre ayant pour objet les Fermetures de classes dans les communes de moins de 5000 habitants

cale




Documents Liés
COMMUNIQUE FNEC FP FO PAS DE FERMETURE DE CLASSES
PDF - 175.2 ko
COURRIER AU MINISTRE FERMETURES DE CLASSES
PDF - 99.6 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo