Rechercher sur le Site

Rentrée 2018.2019 : STOP ou ENCORE ?
Publié le 4 septembre 2018 | snudi fo 68

Cette nouvelle rentrée scolaire est encore placée sous le signe de l’austérité malgré un effet d’annonce prétendant le contraire. Prôner la bienveillance sans tenir compte de la réalité du terrain équivaut à faire de la méthode Coué notre feuille de route !
Pourtant, ne dit-on pas que chat échaudé craint l’eau froide ?

Les témoignages d’enseignants abondent dans le sens d’une détérioration générale de leurs conditions de travail, de leur épuisement voir de la perte de sens de leur métier !

Qu’à cela ne tienne, énième changement de programmes en cours et à venir (rentrée 2019 pour les maternelles) ; augmentation significative des effectifs dans les classes ne relevant pas des REP + ; partage des ATSEM dans les classes maternelles pourtant surchargées (un enseignant a-t-il des supers pouvoirs ?) alors qu’on affirme que beaucoup de choses se jouent au cycle 1 ? Inclusion d’élèves relevant du handicap sans moyens humains supplémentaires, etc.

Serions-nous en passe de devenir de super héros ? Hélas, la réalité prouve que la volonté seule ne suffit pas et que la santé des agents est bien malmenée…

Il est vrai qu’aujourd’hui, les postes à profil de plus en plus nombreux permettent à l’administration de choisir son personnel en fonction de critères opaques ; qu’en sera-t-il dans un futur proche pour tous les autres postes avec la territorialisation en marche ?
Parce que le SNUDI FO/FNEC a toujours fait de l’analyse son moteur, force est de constater que les réformes qu’il a combattues, là où d’autres ont prétendu voir du progrès, se sont révélées nuisibles à la fonction publique en général et à l’éducation nationale en particulier.

C’est pourquoi, le SNUDI FO/FNEC vous invite à soutenir ses délégués en participant massivement aux élections professionnelles qui auront lieu du 29 novembre au 6 décembre 2018. Elire des représentants du SNUDI/FO c’est renforcer notre pouvoir commun de résister, revendiquer et reconquérir nos droits.

Le SNUDI/FO se mobilise :
POUR l’augmentation des salaires, le respect des droits, le statut, l’unité et la laïcité de l’école républicaine ;
CONTRE la précarité, l’arbitraire, la gestion locale de l’école, des salaires et des carrières ! (voir tract en pj)

Prenez du temps pour défendre vos conditions de travail en vous tenant informé(e)s. Ne perdez pas de vue qu’avoir en permanence le nez dans le guidon est le meilleur moyen d’être pris dans l’engrenage de réformes régressives car quand on ne sait pas, on n’agit pas.

cale




Documents Liés
PDF - 92.8 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo