Rechercher sur le Site

REPRISE DES COURS ET NOUVELLES CONSIGNES… OU L’ART D’ORGANISER LE CHAOS DANS LES ECOLES !
Publié le 26 avril 2021 | snudi fo 68

A la veille de la rentrée du 26 avril, les personnels ont découvert les nouveaux éléments contenus dans la FAQ ministérielle, et en particulier la phrase suivante :
« Dans les écoles, lorsqu’un enseignant absent ne peut, malgré le renforcement des moyens de remplacement, être immédiatement remplacé, les élèves ne peuvent en aucun cas être répartis dans les autres classes. L’accueil des élèves est alors suspendu dans l’attente de l’arrivée du professeur remplaçant. »

Ainsi, après s’être entassés dans leur classe avec les élèves de leurs collègues absents et non remplacés, les personnels devraient désormais renvoyer les élèves chez eux !

Cette remise en cause du droit à l’instruction n’est pas plus acceptable que la multiplication de classes bondées faute de remplaçants.

Mais cette nouvelle mesure pose d’ores et déjà des questions très concrètes dès aujourd’hui sur la conduite que doivent tenir les personnels si un de leur collègue n’est pas remplacé :

– Comment doivent agir les personnels si les parents d’élève ne peuvent ou ne veulent garder leurs enfants ?
– Comment expliquer à des parents en colère que leur enfant ne peut avoir accès à l’école ?
– Quid des élèves se rendant à l’école en transport en commun ?
– Comment gérer les élèves qui sont au centre ou à la garderie le matin mais dont l’enseignant est absent ?
– Que faire des élèves présents dans l’attente d’un éventuel remplaçant ?
– Que faire des élèves arrivés à l’école pendant que l’on tente de joindre les parents ou dont les parents ne sont pas joignables ?
– Comment les directeurs non déchargés vont-ils gérer leur classe et cette organisation ?
– Qu’est-il prévu pour le professeur de écoles ou l’AESH qui a un enfant dont la classe est fermée et qui est renvoyé à la maison ? Le collègue est-il placé en ASA pour pouvoir garder son enfant ?

Cette mesure ne peut qu’engendrer une nouvelle fois la désorganisation dans les écoles et des tensions entre enseignants et parents d’élèves. Elle ne peut que placer les directeurs, qui rappelons-le ne bénéficient d’aucune aide administrative statutaire, face à des difficultés insolubles.

Pour le SNUDI-FO, les personnels n’ont ni à enseigner dans des classes surchargées au mépris de leurs conditions de travail et de leur santé, ni à chasser des élèves de l’Ecole Publique, ni à organiser la garderie au sein de l’école.

La seule issue possible est donc plus que jamais le recrutement massif et immédiat d’enseignants fonctionnaires afin que les enseignants absents soient remplacés.

cale




Documents Liés
COMMUNIQUE SNUDI FO RENTREE 26 AVRIL 2021
PDF - 722.1 ko
COMMUNIQUE FNEC FP FO REPRISE DU 26 AVRIL
PDF - 161.3 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo