Rechercher sur le Site

POUR L’ABANDON DES POSTES A PROFIL ! SOUTIEN A TOUTES LES MOBILISATIONS !
Publié le 29 mars 2021 | snudi fo 68

Depuis plusieurs années, les postes à profil se multiplient.
A géométrie variable en fonction des départements, ce sont par endroits les directions qui sont profilées, à d’autres certains postes de l’Education prioritaire, les postes spécialisés, UPE2A, CPC…

Le SNUDI-FO défend le principe des mutations au barème et s’est toujours opposé aux postes à profil qui remettent en cause l’égalité de traitement des personnels et ouvrent la voie à la cooptation, au « copinage ».

Avec la loi de transformation de la Fonction publique, les postes à profil prennent un caractère encore aggravé puisque les CAPD, instances de représentation des personnels, ne seront plus consultées pour le mouvement.

Les candidats sur postes à profil pourront donc recevoir un avis défavorable sans que la hiérarchie n’ait de compte à rendre aux personnels.
Seul un recours individuel, avec l’aide du syndicat, pourra être envisagé.

Alors que les opérations du mouvement s’organisent, le SNUDI-FO est saisi dans de nombreux départements par une recrudescence des postes à profil qui s’étendent à de nouveaux champs.

Outre l’attaque portée contre le droit à mutation, ces postes à profil s’accompagnent parfois de « fiches de postes » spécifiques, qui visent à remettre en cause le statut et à engager les personnels dans une logique contractuelle avec obligation de résultat.

C’est notamment le cas pour certaines directions d’école mais aussi pour les CP et CE1 « dédoublés » profilés en REP et REP+, ce qui contrevient par ailleurs au décret 89-122 du 24 février 1989 qui reconnaît le directeur, après avis du conseil des maîtres, comme étant décisionnaire quant à l’organisation pédagogique de l’école.

Ces mesures suscitent le rejet des personnels qui, avec leurs organisations syndicales, décident d’initiatives pour s’y opposer et revendiquent l’abandon des postes à profils !

Au plan national, un communiqué intersyndical SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SUD Education revendique l’abandon des postes à profil.

Le SNUDI-FO soutient toutes ces mobilisations et réaffirme sa revendication d’abandon de tous les postes à profil, d’abrogation de la loi de transformation de la Fonction publique et de retour à un mouvement au barème, avec un contrôle exercé par les personnels via leurs représentants.

cale




Documents Liés
POSTES A PROFIL COMMUNIQUE SNUDI FO
PDF - 913.7 ko
COURRIER INTERSYNDICAL POSTES A PROFIL
PDF - 670.4 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo