Rechercher sur le Site

POSTES A PROFIL : COURRIER INTERSYNDICAL
Publié le 10 mai 2021 | snudi fo 68

L’intersyndicale SNUDI FO 68, SNUipp-FSU 68, SE-Unsa 68 et SGEN-CFDT Alsace, a écrit à l’IA-DASEN pour rappeler son opposition au recrutement des collègues sur les classes dédoublées en éducation prioritaire via des entretiens de vérification de compétence.

Le DASEN a répondu de manière évasive, indiquant qu’il porterait un regard bienveillant sur ces situations particulières.
(Voir ci-joints le courrier intersyndical et la réponse du DASEN)

Ces situations de recrutement sans transparence ni équité au nom de « l’adéquation poste/profil » et de « l’intérêt du service » s’appuient uniquement sur le diplôme professionnel (Cappei, liste d’aptitude...) et le barème.

Ne soyons pas dupes, le profilage s’inscrit dans une politique de contractualisation, d’individualisation et de mise en concurrence des personnels.
Il remet en cause les droits collectifs des agents et ne garantit plus le traitement équitable de tous les enseignants.

Il permet aussi à l’administration de se dédouaner de ses responsabilités vis-à-vis de la formation des enseignants, du taux d’encadrement dans les classes et de la réussite des élèves.
Plus besoin de former les enseignants, il suffit juste de choisir ceux/celles qui auraient déjà les compétences.
Plus besoin de donner les moyens à l’école, il suffit de choisir des enseignants « profilés ».

Pour une école de qualité, c’est de formation dont nous avons besoin, pas de sélection.

Les postes à profil sont contraires au principe d’EGALITE que le niveau de recrutement garantit déjà !

N’est-ce pas le principe fondateur du CONCOURS ? Dès lors que nous sommes titularisés, nous sommes en mesure d’enseigner de la moyenne section au CM2.

Rappelons que les CAPPEI relevaient jusqu’à présent d’une formation spécifique demandée par les agents à l’issue de laquelle ils pouvaient obtenir des postes en adéquation !

cale




Documents Liés
COURRIER INTERSYNDICAL POSTES A PROFIL
PDF - 147.3 ko
COURRIER IA DASEN PROFILAGE POSTES
PDF - 88.7 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo