Rechercher sur le Site

LE SNUDI FO DÉNONCE LA PERVERSITE DU PPCR !
Publié le 20 septembre 2018 | snudi fo 68

Rentrer dans des cases et répondre aux injonctions d’algorithmes pseudo-scientifiques voilà une vision bien réductrice de la réalité humaine !

Qui peut croire que les émotions propres à chacun, les situations particulières, les conditions du moment, les effectifs, le public, l’inclusion scolaire n’influent pas sur les résultats d’un instant T ?

En supprimant par milliers des postes humains pour gérer numériquement des profils, des carrières, des retraites, c’est une révolution contre nous-mêmes que l’on veut nous imposer ! (cf. déclarations FNEC FO en pièces jointes)

Pourtant, plus on utilise un indicateur social quantitatif pour fonder des décisions, plus il est sujet à des pressions corruptives au détriment du processus social qu’il est censé piloter (loi de Campbell).

De cette loi de Campbell découle le nouveau Management Public néolibéral dans lequel on pointe la performance au détriment d’une gestion des moyens avec la contractualisation des emplois, la mise en concurrence des établissements et pour finir la décentralisation des budgets.

Les valeurs et les missions d’intérêt général disparaissent au profit d’objectifs contractuels chiffrés !

L’échec de ces choix politiques est cuisant notamment en Angleterre et en Suède et pourtant le Ministère de l’EN après avoir fait une première tentative en 2008 pour mettre en place la rémunération à la performance (rapport Pochard) a imposé PPCR en janvier 2017qui n’a pas fini de montrer ses effets pervers sur notre métier, notre rémunération et nos pensions.

Le SNUDI FO a dénoncé et combattu PPCR et n’a jamais cru que cela améliorerait nos conditions de travail déjà bien dégradées.

Combien de collègues se retrouvent-ils pénalisés pour l’accès à la hors classe par exemple à cause d’un principe d’appréciation absolument subjectif qui a remplacé le principe de notation et d’échelon permettant à tous de finir sa carrière à la HC ?

Combien de postes à profil sont créés chaque année pour doucement mais sûrement évincer le rôle consultatif aux instances paritaires des syndicats ?

Combien de contractuels sont mis en lieu et place de fonctionnaires partant en retraite et non remplacés, contractuels ne bénéficiant d’aucune protection statutaire ? (cf.pj)

Est-ce cela la modernité dont on ne rebat les oreilles ?

Il n’est pourtant pas nécessaire d’être devin pour avoir conscience de l’absurdité d’un système qui met au cœur de son idéologie le FINANCIER au détriment de l’HUMAIN.
Comment donner du sens à une profession qui œuvre sur le terrain avec en ligne de mire un échec annoncé !

Les élections professionnelles auront lieu du 29 novembre au 6 décembre 2018.
Si vous refusez la fatalité et l’isolement auquel nous amène PPCR,
Votez pour le SNUDI FO !

cale




Documents Liés
PDF - 128 ko
PDF - 351.7 ko
PDF - 64.3 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo