Rechercher sur le Site

LA MALTRAITANCE INSTITUTIONNELLE GÉNERALISÉE SE CONFIRME SOUS DE FAUSSES BONNES INTENTIONS !
Publié le 17 mai 2021 | snudi fo 68

L’École Publique et sa mission de SERVICE PUBLIC n’est OBJECTIVEMENT PAS LA PRIORITÉ et c’est au personnel de terrain que le gouvernement fait porter le poids de sa destruction via PPCR.

A titre individuel, chacun peut éprouver de la culpabilité et du découragement car malgré un travail croissant et des injonctions paradoxales à gérer, chaque enseignant essaie de préserver autant que faire se peut et jusqu’à l’épuisement, les élèves premières victimes de ce stratagème monstrueux !

Force est de constater que plus rien ne fonctionne correctement et nous assistons à l’effondrement du système scolaire français pour le faire entrer dans le moule libéral loin de nos valeurs républicaines.

En rendant au fil des années la gestion collective de l’école volontairement inopérante, PPCR a permis à l’administration non seulement de se dédouaner de ses obligations en isolant chaque enseignant, en lui faisant endosser la responsabilité de ce marasme sans égard pour son désemparement et son impuissance, mais également en le culpabilisant et en le désignant comme « incapable » ou insuffisamment impliqué !
Le fameux management BRUTAL à l’instar du secteur privé !

Le SNUDI FO n’a de cesse de rappeler que la division des personnels via l’individualisation des parcours nous rend vulnérables.

Prenons le temps de nous informer et sortons de la croyance qu’on y arrivera malgré tout !

Comment avec moins de moyens humains et avec plus de contraintes peut-on croire que c’est un mal pour un bien ?

Restons plus que jamais unis pour défendre des valeurs humaines porteuses d’espoir et d’émancipation.

A lire sur le blog de Mediapart : Un pavé dans le mammouth https://blogs.mediapart.fr/jadran-svrdlin/blog/090521/un-pave-dans-le-mammouth

cale




Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo