Rechercher sur le Site

EVALUATIONS CP : plus que jamais, le SNUDI FO exige l’abandon définitif des évaluations CP !
Publié le 21 février 2022 | snudi fo 68

Depuis des semaines, les personnels font face à une situation intenable dans les écoles du fait des protocoles inapplicables du ministre Blanquer, du fait de son refus de recruter immédiatement des personnels sous statut à hauteur des besoins pour assurer le remplacement des enseignants absents...
C’est dans cette situation que la colère des personnels a explosé le 13 janvier avec une grève massive notamment dans les écoles. Suite à cette mobilisation, le ministre a été contraint d’annoncer le recrutement immédiat de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires en tant que fonctionnaires stagiaires.
C’est une première victoire à mettre au compte de la mobilisation
même si cette annonce ne répond pas à tous les problèmes loin s’en faut : le SNUDI-FO revendique donc le recrutement immédiat d’enseignants sous statut à hauteur des besoins pour assurer tous les remplacements d’enseignants absents, notamment par le ré abondement des listes complémentaires.

Suite à la grève du 13 janvier, le ministre a également décidé de reporter les évaluations CP.

Lors d’un groupe de travail le 15 février, il annonce que celles-ci auront finalement lieu au retour des congés d’hiver.

Dans un courrier au ministre le 14 janvier 2019, les organisations syndicales SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Education affirmaient de manière unanime : « Monsieur le Ministre, nous demandons l’abandon de ce protocole d’évaluation. »
Au vu de la situation actuelle, cette exigence reste plus que jamais pour le SNUDI-FO d’actualité.

En effet l’urgence n’est pas de contraindre les personnels à effectuer coûte que coûte ces évaluations CP !
L’urgence est de rétablir des conditions de travail acceptables pour les collègues de CP, comme pour tous les autres, en
 :

Recrutant immédiatement des enseignants sous statut à hauteur des besoins pour que tous les enseignants absents soient remplacés !
Annulant les fermetures de classes prononcées lors des CTSD et des CDEN et en ouvrant toutes les classes et tous les postes nécessaires !
Recrutant des AESH à hauteur des besoins pour que les élèves en situation de handicap bénéficient de toutes leurs heures d’accompagnement !
Rétablissant les formations/concertations REP+, les journées de décharges de direction... partout où elles ont été supprimées !
Respectant la liberté pédagogique des personnels et en stoppant cette culture de l’évaluation permanente chère au management Blanquer !

Le SNUDI-FO exige qu’aucune pression, qu’aucune sanction ne soit mise en œuvre vis-à-vis des personnels qui ne feraient pas passer ces évaluations.

cale




Documents Liés
COMMUNIQUE EVALUATIONS CP
PDF - 1013.7 ko
COMMUNIQUE INTERSYNDICAL EVALUATIONS CP
PDF - 274.6 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo