Rechercher sur le Site

ENTRE ORDRES ET CONTRE-ORDRES, LES ENSEIGNANTS EN ORDRE DE MARCHE… MAIS QUEL DESORDRE !
Publié le 7 avril 2021 | snudi fo 68

Comment trouver encore l’énergie de se mobiliser lorsque le gouvernement a tout fait depuis des mois pour empêcher les enseignants d’enseigner et les soignants de soigner ?
Travailler avec de l’humain est le ressort sur lequel se repose notre employeur pour nous mettre en porte à faux entre des injonctions délétères, la réalité du terrain toujours plus précaire et notre mobilisation quoi qu’il en coûte !

Car si le quoi qu’il en coûte est une formule creuse lorsqu’elle est claironnée par notre hiérarchie, elle prend tout son sens pour le personnel qui se dépense sans compter pour tenir les murs d’une école publique totalement déstructurée.

Les incessantes réformes plus monstrueuses les unes que les autres au nom d’une PRIORITÉ pour la JEUNESSE sont le reflet de cette novlangue où les mots sont dénaturés voire contredits par les faits !

La troisième vague de la COVID pourtant annoncée dès janvier, n’a pas empêché le maintien des cours en présentiel, sans jauge, sans fermetures en cas de variant anglais et nous voilà en ce mois d’avril 2021 comme il y a un an dans une situation épidémique compliquée.

Si dans les autres pays européens d’autres choix ont été faits pour stopper l’épidémie, si les écoles rouvrent depuis parce que les enseignants ont été vaccinés en priorité, la France brille par sa différence magistrale !

La question se pose enfin de vacciner les professionnels que nous sommes mais comme les doses manquent nous risquons de reprendre les cours le 26 avril sans être protégés…

La rigueur des gens de terrain devrait servir d’exemple à ceux qui sont dans l’improvisation, le manque d’anticipation et l’arrogance coupable des donneurs d’ordres.

Cela fait décidément désordre !

Organiser le chaos pour changer de paradigme, semblent confirmer cette orientation à marche forcée !

Voir sur notre site les articles proposés ci-dessous pour étayer ce constat :

DE LA LOI DE TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE A LA RH DE PROXIMITÉ

PROPOSITION DE LOI RILHAC : VERS UN STATUT DE DIRECTEUR SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE

LES CONTRATS LOCAUX D’ACCOMPAGNEMENT (CLA) EN EXPÉRIMENTATION A TRAVERS L’ÉDUCATION PRIORITAIRE

RETRAIT DE LA REFORME DES CONCOURS !

cale




Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo