Rechercher sur le Site

CONVENTION NATIONALE DES AESH DU 15 SEPTEMBRE : NOTRE COMPTE-RENDU
Publié le 20 septembre 2021 | snudi fo 68

La convention nationale AESH s’est réunie le 15 septembre en présence de 33 départements, 22 comités départementaux constitués, souvent accompagnés des organisations syndicales FO, FSU, CGT ou/et SUD. La FNEC FP-FO était représentée lors de cette conférence, ainsi que la FCPE et des associations de parents d’élèves.

La FNEC FP-FO soutient totalement l’appel adopté (cf. pj).

Il indique notamment : « La convention arrête le principe d’une manifestation à Paris le 19 octobre. La région parisienne a comme habitude de manifester à Paris, au ministère, les jours de mobilisation et de demander audience au ministre.
La convention nationale s’inscrit et sera présente à cette manifestation à Paris. Il serait positif que des AG de grève s’organisent, en région parisienne et partout en France. La mise en place de caisses de grève devient un sujet crucial. Aussi, nous appelons les AESH à se réunir dans les départements, avec les organisations syndicales, pour informer et inscrire les personnels à la montée à Paris. »

Lors de la conférence plusieurs interventions ont mis en avant le désastre qu’implique la mise en place des PIAL qui organisent la mutualisation-diminution de l’accompagnement des élèves en situation de handicap  : quelques jours après la rentrée, nombre d’écoles et d’établissements signalent déjà un manque d’AESH !

Les élèves en situation de handicap n’ont ainsi pas la totalité des heures d’accompagnement auxquelles ils ont droit, certains n’ayant même aucune heure ! Les AESH, véritables variables d’ajustement de cette politique, sont ballotés entre plusieurs écoles ou établissements faute de statut. Les enseignants, eux, ne peuvent plus enseigner !

Cette situation est inacceptable. Elle constitue une insulte faite aux élèves en situation de handicap et à ceux qui travaillent au quotidien pour qu’ils apprennent.

L’abandon des PIAL, le statut des AESH sont donc des revendications qui concernent bien tous les personnels !

Dans cette situation, la FNEC FP-FO invite toutes les sections fédérales et les syndicats départementaux à diffuser l’appel de la convention, à être partie prenante de réunions locales regroupant AESH, enseignants voire parents d’élèves pour exiger l’abandon des PIAL, le recrutement d’AESH à hauteur des besoins et un vrai statut et un vrai salaire pour les AESH.

Elle les invite à mettre à l’ordre du jour la montée au ministère des AESH le 19 octobre, mais aussi des enseignants et des parents d’élèves, et à prendre toutes les dispositions nécessaires pour contribuer à l’organiser.

La FNEC FP-FO dépose un préavis de grève mardi 19 octobre couvrant tous les personnels de l’Education Nationale.

cale




Documents Liés
APPEL A LA SECONDE CONVENTION NATIONALE DES AESH
PDF - 74.5 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo