Rechercher sur le Site

Augmentation des salaires ? Des miettes et de « nouvelles tâches » ! Inacceptable !
Publié le 2 juillet 2022 | snudi fo 68

Une « augmentation » qui ne compense même pas l’inflation !

Le gouvernement a annoncé une augmentation du point d’indice de 3,5 %. Avec la FGF-FO, la FNEC-FP-FO rappelle que la perte de pouvoir d’achat depuis 20 ans s’élève à 25 %.
Avec le retour d’une inflation forte, cette lente dégradation, déjà inacceptable, s’accélère. Ainsi, en 1 an, de mai 2021 à mai 2022, l’inflation est de 5.2%.
Les agents publics devraient donc se résigner à subir l’inflation et perdre de l’argent ?

Et dans l’Education nationale ?

Le ministre Ndiaye a effectué ses annonces ce week-end dans la presse. Il indique vouloir « passer le salaire des jeunes au-dessus des 2000 € net » (en parlant des seuls enseignants). La FNEC FP-FO a questionné le ministre : doit-on s’attendre à un plafonnement du salaire pendant les 15 premières années d’exercice ? et les autres personnels ? Et les AESH par exemple, qui malgré les 3,5% généreusement octroyés par le gouvernement, resteront sous le seuil de pauvreté !
Le ministre est resté évasif et a juste répondu que les discussions ne concerneront pas uniquement les débuts de carrière mais aussi le milieu de carrière… Faut-il en déduire que bon nombre de collègues seraient écartés de cette « revalorisation » ?

De « nouvelles tâches » à effectuer ?
Il a ajouté : « nous mettrons en place une part salariale conditionnée à des tâches nouvelles ». De quelles tâches s’agit-il ? Et que dire des propos du ministre sur le remplacement des enseignants absents par les autres collègues, et le rattrapage des cours au retour de l’enseignant absent, propos qui ont suscité l’indignation légitime des personnels ?
Pour la FNEC FP-FO, il est impossible d’accepter ce chantage aux tâches supplémentaires pour éviter de perdre de l’argent ! C’est à l’État d’effectuer les recrutements nécessaires pour assurer toutes les missions et d’assurer les remplacements.
Augmenter les salaires : maintenant, sans contrepartie et à la hauteur des pertes subies !
Avec sa Confédération, la FNEC FP-FO revendique une véritable augmentation du point d’indice dans la Fonction publique, pas l’aumône des 3,5 % !
Le gouvernement doit revoir à la hausse cette « augmentation » du point d’indice qui reste en dessous du montant de l’inflation ! Il doit ouvrir sans délai une négociation pour rattraper les pertes de pouvoir d’achat subies depuis 2000, pour améliorer la grille de tous les agents, et pour sortir les AED et AESH de la pauvreté, avec un vrai statut, un vrai salaire !

cale




Documents Liés
COMMMUNIQUE FNEC SALAIRES
PDF - 163.9 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo