Rechercher sur le Site

A propos de nos salaires d’enseignants…
Publié le 24 janvier 2022 | snudi fo 68

Entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2021, l’inflation en France a grimpé de 35,4 % et pour retrouver la valeur réelle du point d’indice de janvier 2000 (en euros constants), il faudrait augmenter la valeur du point d’indice à hauteur de 22,68 % !

C’est comme si chaque mois, nous n’étions payés que 23 jours sur 30 !

C’est de l’argent que l’on nous doit !

Pour vous donner un exemple c’est 415 euros brut mensuel qu’un PE à l’échelon 1 devrait toucher en plus, et c’est 716 euros de plus pour un PE à l’échelon 11 de la classe normale !

Et ce n’est qu’un légitime « rattrapage » ! Bien d’autres agents d’administrations différentes ont été compensés du gel de la valeur du point par des primes. D’après l’INSEE (rapport 2021) les enseignants perçoivent en moyenne 27,49 % de moins que les autres agents catégorie A de la fonction publique de l’État, alors que nous avons le même point d’indice comme tous les autres fonctionnaires !

Pire, les AESH sont maintenus sous le seuil de pauvreté et ne sont toujours pas fonctionnaires !

Et ça continue ! Après avoir rendu 600 millions d’euros sur le budget en 2020, près de 80 millions d’euros en 2021, le scandale McKinsey met à jour 496 800 euros perçus par cette firme sur les fonds publics pour « évaluer les évolutions du métier d’enseignant » dans le cadre du Grenelle.

Nous pourrions aussi évoquer l’autre scandale Edenred payé pour la mise en place l’association PREAU sur les fonds de l’action sociale des personnels, ou encore ce même Edenred et sa start-up Andjaro qui organise les remplacements dans le 1er degré dans plusieurs départements en lieu et place de services dans les DSDEN…

La liste est encore tristement longue… Mais nous ne voulons pas de la start-up « école » voulue par le ministre Blanquer et ce gouvernement !

Petite réflexion...

Les traitements des fonctionnaires sont établis sur la base de 12 mois de 30 jours, soit 360 jours.

Pour compenser les pertes subies au regard du gel de la valeur du point d’indice et de l’inflation (35,4%) depuis 2000 il faudrait une augmentation de 22,68% de la valeur du point d’indice dès maintenant.

Calcul sur la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires depuis 2000 :

360 jours X 22,68% = 81,64 jours sans traitement par an,

soit environ 82 jours sans salaire par an...

C’est comme si chaque enseignant ne touche plus aucun traitement (salaire) à partir du.... 11 octobre !

cale




Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo