Rechercher sur le Site

5 NOVEMBRE – 5 DECEMBRE : Un mois pour préparer ensemble notre mobilisation CONTRE le projet de réforme des retraites « Macron-Delevoye » !
Publié le 8 novembre 2019 | snudi fo 68

Du 14 au 18 octobre 2019, la Fédération Nationale de l’Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle FO s’est réunie en congrès à Clermont-Ferrand.
Les 900 délégués de la FNEC FP FO parmi lesquels ceux du SNUDI FO ont tous souligné, lors de ce congrès, l’état de dégradation des conditions de travail et de rémunération qu’ont engendré les contre-réformes de ces 15 dernières années sur tous les personnels travaillant pour le ministère de l’Education Nationale.

Le courrier de Christine Renon, directrice d’école à Pantin, adressé à ses collègues avant son suicide, a produit un véritable vent de révolte dans tout le pays. Sa lettre est un acte d’accusation implacable contre les politiques successives qui ont saccagé l’école. Elle est affichée dans les salles des profs, dans les salles des maîtres, elle a été lue dans les rassemblements spontanés du 3 octobre ou des milliers ont dit maintenant ça suffit, il faut que ça s’arrête !

Elle nous a permis de faire sauter la chappe de plomb qui nous maintenait tous dans une souffrance individuelle mortifère et devenue intolérable !
C’est pourquoi, des appels intersyndicaux du secteur de l’enseignement, et des appels interprofessionnels sont lancés pour faire du 5 décembre prochain le début d’une contestation massive :

• POUR L’ABANDON de la loi de transformation de la Fonction Publique qui remet en cause nos statuts (loi Dussopt).

Les militants FO ont condamné le basculement d’une Fonction publique de carrière à une Fonction publique de métiers, expliquant : la notion de métiers en lieu et place de corps remet en cause les garanties individuelles et collectives…

Elle remplace la qualification par les compétences qui introduisent la rémunération individuelle au détriment de la grille collective de référence.

• CONTRE LA REFORME DES RETRAITES qui porte en elle les bases d’une régression totale sur toutes les pensions (voir en pièce jointe : REFORME DES RETRAITES FO vous répond !)

Nous avons reçu des dizaines de prises de position, qui démontrent la volonté des personnels de se saisir de la perspective de la grève interprofessionnelle, et de la construire dans l’action commune. De nombreux appels intègrent les revendications sur les salaires, le statut, le retrait des contre-réformes…

Le SNUDI FO 68 vous propose deux dates pour préparer ensemble la grève du 5 décembre qui doit être massive :

-  Le lundi 25 novembre de 16h30 à 19h30 à Colmar (rue Turenne -maison des syndicats) ;
- Le lundi 2 décembre de 16h30 à 19h30 à Mulhouse (13 rue de Lutterbach à l’UD FO).
Ces heures sont TOUJOURS déductibles des 108 heures. Il faut faire une demande d’autorisation d’absence auprès de votre IEN au moins 48 heures à l’avance (cf. pj).

La loi de transformation de la Fonction Publique associée au projet de réforme des retraites est le point de bascule que le gouvernement veut mettre en œuvre pour enterrer des acquis sociaux qui garantissaient à chacun une protection collective et un déroulement de carrière relevant de règles communes.
Il veut faire de l’arbitraire, de la contractualisation et de la précarité le nouvel emblème de l’individualisation des parcours pour, au final, être TOUS PERDANTS !

Sans l’implication massive des personnels, l’avenir sera fait de contractuels corvéables à merci puis cumulant plusieurs « petits boulots » pour compenser des retraites de misère après des carrières épuisantes…

Le SNUDI-FO appelle les personnels à préparer la grève à compter du 5 novembre

cale




Documents Liés
FO QUESTIONS REPONSES Réforme des retraites
PDF - 286.3 ko
Tract en FOrce pour nos retraites
PDF - 1.2 Mo
Direction d’école
PDF - 532 ko
Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo