Rechercher sur le Site

31 décembre : date limite pour demander à bénéficier du forfait « mobilités durables » ou du CESU garde d’enfants Forfait « mobilité durable » ou plus familièrement, prime vélo et covoiturage
Publié le 13 décembre 2021 | snudi fo 68

Forfait « mobilité durable » ou plus familièrement, prime vélo et covoiturage

• Comment ça marche ?
Les agents qui font le choix d’un mode de transport alternatif et durable (vélo personnel, à assistance électrique notamment, covoiturage en tant que conducteur ou passager), peuvent bénéficier de ce forfait, sur simple demande, d’un montant de 200 € par an, pour leurs trajets domicile-travail. Ce montant est exonéré de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu.

• Dans quel cas ?
Ce forfait est exclusif de toute autre prise en charge des frais de déplacement domicile-travail. En 2020, et afin d’accélérer la diversification des modes de transport dans un contexte d’urgence sanitaire, l’agent pourra choisir alternativement, durant l’année, de bénéficier soit du forfait « mobilités durables », soit du remboursement mensuel d’un abonnement de transport public ou de service public de location de vélo.

• Qui peut en bénéficier ?
Le dispositif est applicable à l’ensemble des personnels l’Education nationale, quel que soit leur statut.
-  Personnels titulaires et stagiaires et non titulaires (contractuels, vacataires)
-  Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)

• Exclusions
Une série d’agents sont exclus du dispositif. Ce sont ceux qui bénéficient d’un logement de fonction sur leur lieu de travail, d’un transport collectif gratuit ou les agents bénéficiant d’une allocation spéciale handicap.

• Quels moyens de transport autorisés et nombre de jours d’utilisation ?
Pour prétendre au bénéfice du forfait mobilité, les agents doivent utiliser exclusivement leur vélo ou la formule du covoiturage et ce, pendant au moins 100 jours par an. Ce seuil est modulé selon la quotité de travail de l’agent.

CESU garde d’enfants

Pour qui ?

Pour les personnels de la Fonction publique rémunérés par l’Etat ayant un ou des enfants âgés de 0 à 6 ans qui font garder leur enfant à titre onéreux. Les PE, contractuels, AESH peuvent en bénéficier.

Que puis-je payer avec ces CESU ?
- Une structure de garde d’enfants hors du domicile : crèche, halte-garderie, jardin d’enfants et garderie périscolaire.
- Un salarié en emploi direct : assistant(e) maternel(le), garde à domicile, garde partagée, garde occasionnelle, baby-sitting.
- Une entreprise ou une association, qu’elle soit prestataire de services ou mandataire agréée.

Quel montant ?
Le montant de l’aide s’élève entre 200€ et 840€ par année pleine et par enfant à charge. Il est modulé en fonction des ressources, du lieu de résidence principale et de la situation familiale.

Comment faire ?
Suivre ce lien : https://www.cesu-fonctionpublique.fr/dispositif

cale




Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Carte scolaire 2021 : préparer la rentrée de septembre

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré. Ces créations sont à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il s’agit bien pour le ministre Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment combler le manque de RASED, le manque de remplaçants, le manque de décharge de direction, le manque d’enseignants référents ?
Comment assurer le maintien des conditions acceptables d’enseignement dans des classes à moins de 25 élèves ?
Comment prévoir les ouvertures nécessaires et maintenir les écoles rurales ouvertes ?
Comment rattraper des années d’austérité ?

D’autre part, rappelons qu’à la rentrée 2021 :

– 600 postes seront consacrés à une amélioration (d’ailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;
– 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, n’existent que sur le papier

Rappelons que l’enveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+.

Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes d’enseignants spécialisés au moment où l’inclusion scolaire systématique et à marche forcée continue ses ravages ?

Rappelons que depuis 3 ans, le ministre supprime des places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes donc, mais moins d’enseignants fonctionnaires…

(voir en pj les mesures du CTM et la déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CTMEN du 16 décembre 2020)


CTSD du 5 juin

Lors du CTSD du 5 juin, le SNUDI FO68 a pris la parole pour vous.
Voir en pièce-jointe la déclaration liminaire.


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo